Administration

Vous êtes ici : Accueil » programmation » Les commandes du DOS

Les commandes du DOS

La commande DIR

La commande CD
La commande SUBST
La commande MD
La commande RD
La commande FDISK
La commande FORMAT
La commande SYS
La commande LABEL
La commande DISKCOPY
La commande DISKCOMP
La commande COPY
La commande COMP
La commande XCOPY
La commande DEL
La commande MOVE
La commande UNDELETE
La commande REN
La commande TYPE
La commande EDIT
La commande MSBACKUP
La commande DATE
La commande TIME
La commande VER
La commande HELP
La commande FASTHELP
La commande MSAV
La commande DOSSHELL
La commande DOSKEY
La commande PROMPT
La commande CLS
La commande CHKDSK
La commande MEM
La commande ECHO ON/OFF
La commande ECHO
La commande PRINT
Le commutateur (> PRN) signifie en direction de l’imprimante
La commande @
La commande PAUSE
La commande PARK

La commande KEYB
La commande TREE
La commande DELTREE

 



La commande DIR

La commande DIR (pour directory) permet d’afficher la liste des répertoires et des fichiers qui sont contenus dans le répertoire actif à partir duquel est effectuée la commande. La commande DIR affiche par défaut un nombre de 25 lignes, et la touche PAUSE ne permet pas toujours d’interrompre le défilement des lignes au bon endroit.

Pour afficher les répertoires et les fichiers de la racine du lecteur actif :

C:>dir
C:DOSSIER1>dir

Pour afficher les répertoires et les fichiers de la racine d’un autre lecteur :

A:>dir c:
C:>dir a:

Pour afficher tous les fichiers d’un répertoire commençant par la lettre « x », ce qui est le seul moyen, sous DOS d’effectuer une recherche :

C:>dir x*

Pour n’afficher que les sous répertoires (les fichiers (deux points pour le répertoire « parent », un point pour le répertoire courant) qui correspondent à des nœuds de la table d’allocation des fichiers) :

C:>dir *.

La commande DIR et ses commutateurs :

 

Exemple d’utilisation de la commande DIR du DOS
Commande Résultat Fonction
C:>dir Liste des répertoires et des fichiers Information complète
C:>dir /w Affiche seulement les noms Information sur cinq colonnes
C:>dir /p Affiche page par page Défilement en mode PAUSE
C:>dir /ad Affiche seulement les répertoires Sélectionner l’affichage
C:>dir /a-d Affiche tout sauf les répertoires Sélectionner l’affichage
C:>dir /O Affiche par Ordre alphabétique Trier l’affichage



La commande DIR affiche différents paramètres :


La commande CD

 

La commande CD (pour CHANGE DIRECTORY) suivie du nom de répertoire permet de changer de répertoire actif. La commande CD peut aussi s’écrire CHDIR. Le DOS mémorise le dernier répertoire d’un lecteur qui a été actif, en changeant de lecteur, puis en revenant dans celui-ci, l’invite de commande présentera le dernier répertoire actif de ce lecteur.

La commande CD et ses commutateurs :

 

 

Exemples d’utilisation de la commande CD du DOS
Commande Résultat Fonction
C:>cd dossier1dossier2 C:dossier1dossier2> Descendre de deux niveaux
C:dossier1dossier2>cd C:> Remonter à la racine
C:dossier1dossier2>cd.. C:dossier1> Remonter d’un niveau

 

La commande SUBST

 

La commande SUBST (pour SUBSTITUTION) permet de substituer le chemin d’un répertoire par une lettre de lecteur. La commande SUBST s’applique aux lettres de lecteurs inutilisés de A à E ; pour bénéficier de toutes les lettres de l’alphabet, il faudra peut-être rajouter la commande « LASTDRIVE=Z » dans le fichier CONFIG.SYS.

Pour attribuer la lettre (X) au répertoire « C:DOSSIER1DOSSIER2 » :

C:>subst x: c:dossier1dossier2 

Une fois la substitution réalisée, il suffira de saisir la lettre (X:) pour activer le dossier « C:DOSSIER1DOSSIER2 » :

C:>x:

Pour se remémorer les substitutions qui sont actives, il suffit de saisir la commande SUBST :

C:>subst

La commande SUBST et les différentes correspondances de répertoires peuvent être inscrites dans le fichier AUTOEXEC.BAT afin qu’elles soient effectives à chaque démarrage.

Pour restituer la lettre (D) au lecteur, et désengager la substitution pour le répertoire « C:DOSSIER1DOSSIER2 » :

C:>subst d: d


La commande MD

 

La commande MD (pour MAKE DIRECTORY) permet de créer un répertoire dans le répertoire actif à partir duquel est effectuée la commande. La commande MD peut aussi s’écrire MKDIR.

Pour créer un répertoire TEMP à la racine de (C:), il faut saisir la commande :

C:>md temp


La commande RD

La commande RD (pour REMOVE DIRECTORY) permet de supprimer un répertoire, à condition que le répertoire actif ne soit pas celui que l’on essaye de supprimer (il vaut mieux se placer dans le répertoire parent), et à condition que le répertoire que l’on souhaite supprimer soit totalement vide. La commande RD peut aussi s’écrireRMDIR.

Pour supprimer le répertoire TEMP à la racine de (C:), il faut saisir la commande :

C:>rd temp


La commande FDISK

La commande FDISK permet de créer une partition  primaire bootable, étendue, et des partitions logiques. 

Par défaut, le processus d'installation d'un système d'exploitation "active" la première partition (une des 4 partitions principales possibles) comme étant celle qui sera "bootable"; c'est à dire que le BIOS lancera le chargement du système à partir de cette partition.

Une fois le disque dur partitionné avec FDISK, il faut redémmarer l'ordinateur pour que les changement soit pris en compte (CTRL + ALT + SUPPR).

La commande FORMAT

La commande FORMAT permet de formater une unité de disque, que ce soit une disquette ou un lecteur. Le formatage efface les données, mais dans le cas des disquettes, le DOS vérifie le format, puis enregistre la table d’allocation des fichiers (s’il elle existe) à la fin de la disquette avant d’initialiser une nouvelle table vierge, ainsi, avec la commande UNDELETE, il sera possible de restituer la table d’origine et de pouvoir accéder de nouveau aux fichiers que la disquette contenait (si aucune données n’a été inscrite entre temps…) 

Pour formater une disquette (il faut introduire une disquette de 3.5 pouces dans le lecteur de disquette), ou un lecteur (D:):

C:>format a:
C:>format d:

Pour formater un lecteur (une disquette) et lui attribuer un nom de volume (patrick par exemple) en même temps :

C:>format a: /v:patrick

La procédure de formatage terminée, le DOS affiche un compte-rendu avec éventuellement le nombre de secteurs défectueux.

Il est possible de formater une disquette de 3.5 pouces (dont la capacité est maximale est normalement de 1.44 Mo) pour une capacité de 720 Ko (qui est l’ancienne capacité de la disquette de 3.5 pouces). Pour cela il faut saisir la commande FORMAT avec, selon les versions du DOS, les commutateurs suivants :

Pour le DOS 3.xx :

C:>format a: /n:9

Pour le DOS 4.xx :

C:>format a: /f:720

La commande FORMAT permet également de créer une disquette d’amorçage (disquette de BOOT) qui contient les fichiers systèmes du DOS.
 

Les fichiers systèmes d’une disquette de BOOT du DOS
Le DOS de MICROSOFT Le DOS d’IBM
IO.SYS IBMIO.SYS
MSDOS.SYS IBMMDOS.SYS
DRVSPACE.BIN  
COMMAND.COM COMMAND.COM
   

 

Les fichiers systèmes (IO et MSDOS) doivent être impérativement enregistrés sur la première piste du disque d’amorçage (le disque bootable, en l’occurrence la disquette de BOOT). C’est pourquoi, l’on ne peut les charger que sur un disque vierge après formatage. Ces deux fichiers systèmes (IO et MSDOS) ne sont pas listés par la commande DIR (il ont par défaut l’attribut caché).

La disquette de BOOT doit rester vierge afin d’accueillir les fichiers systèmes (IO et MSDOS). Le DOS version 6 occupe 184 320 Octets.

Pour formater une disquette et y enregistrer les fichiers systèmes, il faut utiliser le commutateur (/S) :

C:>format a: /s

Pour formatter rapidement un lecteur qui a déjà été formaté :

format d: /Q

 

La commande SYS

La commande SYS (pour SYSTEM) permet d’enregistrer les fichiers systèmes du DOS (IO.SYS, MSDOS.SYS, DRVSPACE.BIN et COMMAND.COM) sur une disquette qui est déjà formatée.

Pour enregistrer les fichiers systèmes, c’est à dire créer une disquette de BOOT, avec une disquette formatée, mais vierge (il ne faut pas que la disquette est enregistrée de fichiers sur la première piste du disque) :

C:>sys a:

 

 

La commande LABEL

La commande LABEL permet d’attribuer ou de changer le nom d’un volume (d’un lecteur) :

Pour donner un nom de volume à un lecteur, il faut se placer sur le lecteur en question :

C:>label
C:>label a:patrick


La commande DISKCOPY

La commande DISKCOPY permet de dupliquer le contenu d’une disquette (source) vers une autre disquette (cible). La commande DISKCOPY ne fonctionne qu’avec des disquettes de même format.

Pour dupliquer une disquette avec un seul lecteur de disquette :

C:>diskcopy a: a:

Pour copier la disquette du lecteur A: vers la disquette du lecteur B: :

C:>diskcopy a: b:

Après avoir valider la ligne de commande, le programme DISKCOPY demande la disquette source et commence à copier tout ou partie de la disquette (les 18 secteurs des 80 pistes des 2 faces), puis le programme demande la disquette cible et commence à recopier, et de nouveau demande la disquette source, puis la disquette cible jusqu’à la duplication de la totalité de la disquette source.

Quand la disquette cible n’est pas formatée, DISKCOPY s’en occupera. La commande DISKCOPY fonctionne aussi avec une disquette source qui est une disquette d’amorçage.

Le programme DISKCOPY peut vérifier pendant la duplication si celle-ci est identique à l’original :

C:>diskcopy a: a: /v

La comparaison de la copie avec l’original s’effectue immédiatement après la recopie d’une séquence, mais cette vérification consiste en des calculs spécifiques de conformité et non à une comparaison caractère par caractère. Pour effectuer une comparaison caractère par caractère, il faut utiliser la commande DISKCOMP.

La commande DISKCOMP

La commande DISKCOMP permet de comparer le contenue de deux disquettes. La commande DISKCOMP ne fonctionne qu’avec des disquettes et de même format.

La commande DISKCOMP compare au caractère près :

C:>diskcomp a: a:

 

 

La commande COPY

La commande COPY permet de copier un fichier d’un endroit vers un autre. La commande COPY ne permet pas de copier un seul fichier sur plusieurs disquettes. Le fichier copié avec la commande COPY doit être inférieur à la capacité maximale de la disquette (1.44 Mo). La commande COPY ne copie que les fichiers du répertoire actif (pas les sous-répertoires). Pour copier plusieurs niveaux de l’arborescence, il faut utiliser la commande XCOPY.

La commande COPY est normalement suivie du nom du fichier source et du nom du répertoire de destination.

La syntaxe de la commande COPY dépend du répertoire actif de l’invite de commande. Si le répertoire actif de l’invite de commande contient le fichier à copier, alors il n’est pas nécessaire de saisir le chemin complet d’accès au fichier ; à contrario, il est préférable de saisir le chemin complet du répertoire de destination afin d’éviter toutes confusions possibles avec un autre répertoire qui porterait le même nom…

 

Exemple d’utilisation de la commande COPY du DOS
Commande Fonction
C:DOSSIER1>copy fichier1.ext a: Copie « c:dossier1 ichier1.ext » sur la disquette
C:>copy dossier1 ichier1.ext a: Copie « c:dossier1 ichier1.ext » sur la disquette
C:>copy dossier1 ichier1.ext a: Copie « c:dossier1 ichier1.ext » sur la disquette
A:>copy c:dossier1 ichier1.ext Copie « c:dossier1 ichier1.ext » sur la disquette
D:>copy c:dossier1 ichier1.ext a: Copie « c:dossier1 ichier1.ext » sur la disquette
C:>copy c:dossier1 ichier1 a: /v Copie avec vérification
C:>copy c:dos*.* c:SAVEDOS Copie tous le fichiers du répertoire "C:DOS" dans le répaertoire C:SAUVEDOS (qu'il a fallut créer avant)
   

Il est possible de copier plusieurs fichiers en même temps, en utilisant les jokers (les caractères génériques) :

C:>copy fichier ?.ext a:
C:>copy fich*.* a:
C:>copy fichier ?. ? ? ? a:
C:>copy fichier ?.* a:
C:>copy *.ext a:

Il est possible de comparer les fichiers copiés pendant la procédure de copiage afin devérifier s’ils sont bien identiques :

C:>copy c:dossier1 ichier1 a: /v

Comme avec la commande DISKCOPY, la commande COPY, utilisée avec le commutateur (/V), ne compare pas les fichiers copiés au caractère près, mais effectue une somme de test…

 

Attention, lors d’une procédure de copiage, s’il se trouve un fichier dans le répertoire de destination qui porte le même nom et la même extension que le fichier source, alors le contenu de celui-ci sera remplacé.

 

La commande COMP

La commande COMP (pour COMPARE) permet de comparer ce qui a été copié d’un endroit vers un autre. La commande COMP compare la taille des fichiers, puis compare caractère par caractère le ou les fichiers qui ont été copiés :

C:>comp c:dossier1 ichier1.ext a: ichier1.ext

 

 

La commande XCOPY

La commande XCOPY permet non seulement de copier des fichiers d’un endroit vers un autre (comme la commande COPY), mais aussi de copier un répertoire ainsi que tous les sous-répertoires qui s’y trouvent. La commande XCOPY est une commande « externe ». La commande XCOPY est plus rapide que la commande COPY (quand plusieurs fichiers sont à copier) parce qu’elle effectue la lecture de tous les fichiers à copier, puis effectue l’enregistrement de tous les fichiers, tandis que la commande COPY effectue la lecture d’un fichier puis son enregistrement, et ainsi de suite...

La commande XCOPY et son commutateur (/S) permettent de copier un répertoire ainsi que tous les sous-répertoires qui s’y trouvent (le commutateur "/E" permet de copier également les sous répertoires qui sont vides):

C:>xcopy c:dosssier1 a: /s

Le commutateur (/M) de la commande XCOPY permet d’effectuer des sauvegardes sélectives en tenant compte de l’attribut « archive » des fichiers. L’attribut d’archive des fichiers est désactivé quand le fichier a été sauvegardé, et dès qu’un fichier est modifié, son attribut d’archive est activé.

Pour sauvegarder sur disquette (A:) tous les fichiers (*.*) de tous les répertoires (/S), mais seulement les fichiers dont l’attribut d’archive est actif (/M) :

C:>xcopy *.* a: /s/m

Pour effectuer une sauvegarde complète avec XCOPY, il faut que l’attribut d’archive de tous les fichiers soit activé, puis effectuer une copie de tous les fichiers de tous les répertoires qui ont l’attribut d’archive actif mais sans modifier l’attribut d’archive avec le commutateur (/A) qui ne change pas le bit d’archive :

Dans un premier temps, il faut activer l’attribut d’archive (+A) de tous les fichiers (C:*.*):
C:>attrib +a c:*.*
Dans un deuxième temps, il faut copier tous les fichiers (C:*.*), dont l’attribut d’archive est actif (/A), de tous les répertoires (/S) sur plusieurs disquettes (A:), mais en ne modifiant pas l’attribut d’archive avec le commutateur (/A) qui ne change pas le bit d’archive :
C:>xcopy c:*.* a: /s/a

Pour éventuellement, ne pas sauvegarder certains dossiers, il est possible de jouer sur l’attribut d’archive, en activant tous les fichiers de tous les répertoires, puis en désactivant l’attribut d’archive de tous les fichiers de certains répertoires.

Il existe aussi une commande XCOPY32 pour copier le fichiers avec des noms longs de 64 caractères.

 

La commande DEL

La commande DEL (pour DELETE) permet d’effacer un fichier. Les commandes DEL et ERASE ont la même fonction.

Pour détruire un fichier, il faut non seulement être sûr de vouloir l’effacer, mais aussi de fournir le nom et son extension :

C:>del c:dossier1 ichier1.ext

Pour supprimer tous les fichiers d’un répertoire :

Soit on se place dans le répertoire :
C:dossier1>del *.*
Soit on se place dans le répertoire parent :
C:>del dossier1

La commande DEL ne supprime pas les répertoires, il faut pour cela utiliser la commande RD (REMOVE DIRECTORY). Ainsi, la suppression d’un répertoire et de son contenu s’effectue en deux temps, d’abord il faut supprimer tous les fichiers du répertoire avec la commande DEL, puis supprimer le répertoire avec la commande RD.

 

La commande MOVE

La commande MOVE permet de déplacer un ou plusieurs fichiers. La commande MOVE permet également de renommer le fichier pendant qu’il est déplacé. La commande MOVE permet enfin de renommer un répertoire.

Pour déplacer un fichier :

C:dossier1> move fichier1.ext a:

Pour déplacer un fichier et le renommer dans le répertoire de destination :

C:dossier1> move fichier1.ext a: ichier2.ext

Pour déplacer plusieurs fichiers, il suffit de séparer les fichiers sources par des virgules :

C:dossier1> move fichier1.ext,fichier2.ext a:

Pour renommer un répertoire :

C:>move dossier1 dossier2

 

 

La commande UNDELETE

La commande UNDELETE permet de récupérer un fichier qui vient juste d’être effacé. Pour récupérer un fichier effacé, il faut se placer dans le répertoire où il se trouvait et suivre les instructions du programme (notamment il faut saisir l’initiale du fichier effacé qui a été remplacée par un point d’interrogation) :

C:>undelete

Pour récupérer un fichier en précisant son nom complet :

C:>undelete c:dossier1 ichier1.ext

Pour récupérer tous les fichiers dotés de l’extension .EXT d’un répertoire, il faut utiliser le commutateur (/ALL) :

C:DOSSIER1>undelete *.ext /all

Quand tous les fichiers d’un répertoire ont été supprimés et que le répertoire lui-même a été également supprimé, alors les fichiers ne peuvent pas être récupérés…

La commande REN

La commande REN (pour RENAME) permet de renommer un fichier.

Pour renommer un fichier :

C:DOSSIER1>ren fichier1.ext fichier2.ext


La commande TYPE

La commande TYPE permet d’ouvrir un fichier texte et de lire son contenu.

Pour afficher le contenu d’un fichier :

C:>type autoexec.bat

Si le fichier texte est très long (supérieur à 1500 Octets), il faut, pour en lire le début, l’afficher page par page et ainsi éviter le défilement jusqu’à la fin du texte.

Pour afficher un texte long avec le commutateur « PIPE » (« |MORE ») :

C:>type readme.txt | more

Le commutateur PIPE fait intervenir un autre programme, ici le programme MORE.COM.

Pour copier un fichier à la place d’un autre avec la commande TYPE :

C: ype fichier1.txt a:fichier2


La commande EDIT

La commande EDIT permet d'ouvrir et de modifier des fichiers textes.

La commande MSBACKUP

La commande MSBACKUP permet d’effectuer des sauvegardes et des restaurations totales ou partielles. La commande MSBACKUP est en réalité un programme issu de NORTON de la société SYMANTEC, et apparaît avec la version 6 du DOS. La commande MSBACKUP remplace les commandes BACKUP et RESTORE qui prévalaient avant MSBACKUP, et qui permettaient d’enregistrer sur plusieurs disquettes de nombreux et gros fichiers (des fichiers dont la taille est supérieure à la capacité maximale d’une disquette), mais il fallait utiliser les commandes BACKUP et RESTORE de la même version du DOS.

Il faut obligatoirement effectuer une restauration pour accéder de nouveau aux fichiers qui ont été sauvegardés parce que ceux-ci sont enregistrés sous un format spécial de sauvegarde qui permet de les compressés et de les divisés, mais qui n’est pas lisible sous DOS sans restauration.

La commande MSBACKUP présente une interface graphique qui permet de sélectionner les fichiers que l’on souhaite sauvegarder et/ou de les comparer avec ceux d’une ancienne sauvegarde. La souris et/ou la touche de tabulation permettent de naviguer d’un groupe d’option à un autre. 

Pour lancer le programme MSBACKUP du DOS 6 :

C:>msbackup

Pour sauvegarder un lecteur en entier (avec tous les sous-répertoires) sur disquettes avec la commande BACKUP et le commutateur (/S) :

C:>backup c: a: /s

 

La commande BACKUP ne sauvegarde pas les fichiers systèmes du DOS. Pour restaurer une sauvegarde complète (avec tous les sous-répertoires) d’un disque avec la commande RESTORE et le commutateur (/S) :

C:>restore a: c: /s


La commande DATE

La commande DATE permet d’afficher et de modifier la « date système ».

Pour afficher la date (et appuyer sur la touche ENTREE afin de valider la date affichée) :

C:>date

Pour modifier la date, il faut saisir la nouvelle date en respectant le format et les séparateurs proposés entre parenthèses :

C:>date


La commande TIME

La commande TIME permet d’afficher et de modifier « l’heure système ».

Pour afficher l’heure, les minutes, les secondes et les centièmes de secondes :

C:>time

Pour modifier l’heure, il faut saisir la nouvelle heure en respectant le format et les séparateurs proposés entre parenthèses, mais il n’est pas indispensable de saisir ni les secondes, ni les centièmes de secondes :

C:>time


La commande VER

La commande VER (pour VERSION) permet d’afficher la version du DOS qui est installé sur l’ordinateur.

Pour afficher la version du DOS :

C:>ver

 

 

La commande HELP

La commande HELP permet d’afficher une interface graphique qui résume les commandes du DOS ainsi que leur syntaxe. Les commandes du DOS sont répertoriées par ordre alphabétique, il suffit de taper une lettre sur le clavier pour que le curseur se positionne sur la première commande qui commence par cette lettre, ensuite il faut valider son choix pour faire apparaître l’aide appropriée. 

Pour afficher l’aide :

C:>help

Pour afficher l’aide spécifique à une commande, il faut saisir le nom de la commande :

C:>help del


La commande FASTHELP

La commande FASTHELP permet d’afficher une aide succincte. C’est l’équivalent de l’utilisation du commutateur (/ ?) à la suite d’une commande.

Pour afficher l’aide succincte :

C:>fasthelp

Pour afficher l’aide succincte d’une commande spécifique :

C:>fasthelp del
C:>del /?


La commande MSAV

La commande MSAV est un programme de détection et de destruction de virus. 
Cet anti-virus provient des utilitaires de PC-Tools de la société CENTRAL POINT SOFTWARE, et n’est disponible qu’avec la version de MS-DOS 6.

Pour lancer l’interface graphique de l’anti-virus :

C:>msav

La commande VSAFE permet d’instaurer une surveillance permanente du système. Il suffit d’installer une ligne de commande dans le fichier AUTOEXEC.BAT pour charger le programme VSAFE à l’arrière plan.

 

La commande DOSSHELL

La commande DOSSHELL permet, à partir de la version 4 du DOS, de disposer d’une interface graphique à la place de l’invite de commande. Le « SHELL » s’intercale entre le système d’exploitation et l’utilisateur afin de faciliter son travail. La commande DOSSHELL peut être placé en dernière ligne dans le fichier AUTOEXEC.BAT afin que l’interface démarre automatiquement avec l’ordinateur, le « SHELL » est alors dit « résident ».

Pour lancer le « SHELL » à partir de la ligne de commande :

C:>dosshell

L’interface graphique du « SHELL » consiste en une fenêtre avec deux volets qui ressemble à l’EXPLORATEUR de WINDOWS 98 (mais en plus dépouillée), et qui présente l’arborescence des dossiers et des fichiers du disque dur. Désormais, c’est la souris qui est l’outils privilégié pour naviguer, sélectionner, lancer, déplacer, renommer ou supprimer. Le dispositif de pointage ressemble à l’écran à un petit carré blanc qui bouge en même temps que la souris.

Toutes les commandes se retrouvent dans la barre de menu qu’il faut activer avec les touches ALT ou F10.

La fenêtre du bas, intitulée « principal » présente d’autres options qui permettent d’ouvrir d’autres fenêtres:

Il est possible de basculer de l’interface graphique du « SHELL » vers l’invite de commande du DOS et vice versa…

La commande DOSKEY

La commande DOSKEY permet de mémoriser plusieurs commandes DOS qui ont déjà été saisies, et les faire défiler avec les flèches de direction vers le haut et vers le bas.

Pour mémoriser les commande DOS qui ont été saisies à partir de l’invite de commande, la commande DOSKEY peut être rajoutée à la fin du fichier système AUTOEXEC.BAT ou dès le commencement d’une session DOS :

C:>doskey

 

 

La commande PROMPT

La commande PROMPT permet de changer l’apparence de l’invite de commande. 

Pour changer l’invite de commande en « patC:> » :

C:>prompt pat$p$g

Pour insérer l’heure, la date et un texte à l’invite de commande :

C:>prompt $p$g_time=$t$_date=$d$_Entrez votre commande : 

Ce qui donne, si le répertoire actif est « C:DOSSIER1> », et après validation trois lignes successives pour le prompt car le signe de soulignement ($_) fait passer à la ligne :

C:DOSSIER1>
Time=12 :3456.78
Date=mardi 14 novembre 2000
Entrez votre commande :

Pour connaître les codes avec un dollar (« $ ») applicables à certains caractères :

C:>prompt / ?


La commande CLS

La commande CLS permet d’effacer toutes les commandes et leurs éventuelles réponses de l’écran.

Pour obtenir un écran neuf, avec seulement le prompt :

C:>cls


La commande CHKDSK

 

La commande CHKDSK permet d’afficher un bilan sur la mémoire du disque dur. La commande CHKDSK permet de vérifier la taille des fichiers et de détecter les erreurs de chaînage.
Les erreurs de chaînage des fichiers se produisent souvent quand l’ordinateur est réamorcé alors que le prompt n’est pas encore affiché. Les erreurs de chaînage sont de deux sortes :

Les erreurs de chaînage constituent un disfonctionnement de la FAT (la table d’allocation des fichiers qui est organisée selon les règles du système de fichier qui a été choisi lors du formatage). La fat est une base de données qui référence les fichiers et leur lieu de stockage respectif sur le disque. La taille des fichiers est généralement supérieure à la taille des « unités d’allocation » (CLUSTER en anglais ou blocs) définie par le système de fichier. Ainsi, les fichiers ont généralement besoin de plusieurs CLUSTERS pour être entièrement enregistrés. La FAT référence le nom du fichier, sa place dans l’arborescence du disque et l’adresse de la première unité d’allocation qui le compose. L’ensemble des CLUSTERS d’un même fichier forme un groupe d’unités d’allocation qui sont chaînés entre eux, afin de pouvoir tous les identifier les uns après les autres. C’est ce qui s’appèle le « chaînage des fichiers ». Les erreurs de chaînage signifies que le fichier est inaccessible ou incomplet.

La commande CHKDSK peut être exécutée avec le commutateur (/F) qui fixe ou répare les erreurs :

C:>chkdsk /f

 

 

La commande MEM

 

La commande MEM permet d’afficher un bilan de l’utilisation de la mémoire conventionnelle, étendue...

La commande ECHO ON/OFF

La commande ECHO permet, avec le commutateur ON ou OFF, de respectivement activer ou désactiver l’affichage des commandes DOS.

Pour afficher à l’écran toutes les commandes d’un fichier « BATCH » :

ECHO ON

Pour cacher à l’écran toutes les commandes d’un fichier « BATCH » :

ECHO OFF


La commande ECHO

La commande ECHO permet d’afficher un message.

Pour affiche à l’écran un message d’une ligne :

ECHO voici le message …


La commande PRINT

La commande PRINT permet d’imprimer. Le travail d’impression passe par un « fichier d’attente d’impression » (un fichier SPOOL ou SPOOLER) qui reçoit le travail d’impression, le stocke et l’envoie au périphérique d’impression (quand celui-ci est prêt) par l’intermédiaire du port parallèle. La commande PRINT fonctionne comme la commande TYPE, c’est à dire qu’elle fonctionne bien quand il s’agit de fichier texte en caractères ASCII.

Pour imprimer une lettre :

C:>print C:dosssier1lettre1.txt
La première fois que la commande PRINT est utilisée sur un ordinateur, celle-ci affiche un message pour la configuration de l’imprimante :
« Nom d’imprimante [PRN] : »
Il faut valider, en appuyant sur la touche ENTREE, afin d’accepter l’imprimante parallèle standard, ce qui affiche le message suivant :
« Partie résidente de la commande PRINT installé »
Alors seulement, le fichier « C:dossier1lettre1.txt » est envoyé à l’imprimante.

Plusieurs fichiers peuvent être successivement envoyés au « fichier d’attente d’impression », et avant même que le premier travail d’impression n’est été complètement imprimé. Le « fichier d’attente d’impression » accumulera les travaux d’impression et les redirigera vers l’imprimante au fur et à mesure, mais un trop grand nombre de fichiers en attente dans le fichier SPOOL peut occasionner un engorgement...

Pour stopper l’impression, il faut utiliser le commutateur (/T) :

C:>print /t

Pour générer une copie de ce qui est affiché à l’écran :

  1. Afficher ce qui doit être imprimer à l’écran, avec un TYPE par exemple…
  2. Appuyer simultanément sur les touches MAJ + IMPR.ECRAN.

La « fonction d’impression continue » (ou « l’écho imprimante ») permet d’envoyer à l’imprimante tous les caractères qui s’afficheront à l’écran, et ce tant que la « fonction d’impression continue » n’est pas stoppée.

Pour lancer « l’écho imprimante » :

Appuyer simultanément sur les touches CTRL + IMPR.ECRAN.

Pour stopper « l’écho imprimante » :

Appuyer simultanément sur les même touches CTRL + IMPR.ECRAN. 

Pour imprimer une longue liste de répertoire :

CTRL + IMPR.ECRAN
C:>dir
CTRL + IMPR.ECRAN

Pour imprimer le contenu d’un fichier :

CTRL + IMPR.ECRAN
C:>type C:dossier1lettre1.txt
CTRL + IMPR.ECRAN


Le commutateur (> PRN) signifie en direction de l’imprimante

Le commutateur (> PRN) signifie en direction de l’imprimante. Le commutateur PRN désigne l’imprimante et le signe supérieur (« > ») signifie « en direction de ».

Pour imprimer le résultat d’une commande, c’est à dire pour imprimer ce qui s’affiche à la suite de la validation d’une commande et avant le retour du prompt :

C:>dir a: > prn

Pour imprimer un fichier :

C:>type readme.txt > prn

Quand le commutateur (« > ») est doublé (« >> »), cela permet de concaténer (ajouter à la suite) ce qui est envoyé en direction de, et non pas de l’envoyer en remplaçant ce qu’il y avait avant.

La commande @

La commande @ permet de mettre en ECHO OFF la ligne de commande qui suit. La commande @ s’utilise à l’intérieur des fichiers AUTOEXEC.BAT et /ou CONFIG.SYS. 

Pour désactiver l’affichage d’une seule ligne de commande :

@ ce qui suit ne s’affichera pas


La commande PAUSE

La commande PAUSE permet d’effectuer une pause dans le traitement des commandes d’un fichier « BATCH ». La commande PAUSE affiche à l’écran le message « PRESSER UNE TOUCHE POUR CONTINUER ». La commande PAUSE est souvent employée à la suite d’une commande ECHO qui fait apparaître un message invitant l’utilisateur à effectuer une certaine tâche, comme par exemple insérer une disquette dans le lecteur. L’utilisateur effectue la tâche, puis presse une touche pour relancer l’exécution des commandes du fichier « BATCH ».

Par exemple :

 

ECHO veuillez insérer une disquette dans le lecteur A:

PAUSE

 

La commande PARK

La commande PARK permet de faire atterrir les têtes de lecture du disque dur sur leur zone d’atterrissage. Ainsi les têtes de lecture ne risque pas d’endommager les surfaces du disque dur.

La commande KEYB

La commande KEYB permet de choisir le code de caractère qui sera associé aux touches du clavier. La table ASCII 8 bit (avec les caractère accentués) se trouve dans le fichier HELP à la rubrique ANSY.SYS. La table de codes ASCII est accéssible via la touche ALT:

Pour configurer le clavier en anglais:

keyb uk

Pour configurer le clavier en français:

keyb fr


La commande TREE

La commande TREE permet d'afficher la structure arborescente d'un répertoire.

La commande DELTREE

La commande DELTREE permet de détruire toute une arborescence.


 



Autres informations:

 

Pour plus d’informations sur une commande spécifique, entrez HELP
suivi de la commande.
ASSOC          Affiche ou modifie les applications associées aux extensions de
               fichiers.
ATTRIB         Affiche ou modifie les attributs d’un fichier.
BREAK          Active ou désactive le contrôle étendu de CTRL+C.
BCDEDIT        Définit les propriétés dans la base de données de démarrage pour
               le contrôle du chargement d’amorçage.
CACLS          Affiche ou modifie les listes de contrôles d’accès aux fichiers.
CALL           Appelle un fichier de commandes à partir d’un autre fichier de
               commandes.
CD             Modifie le répertoire ou affiche le répertoire actif.
CHCP           Modifie ou affiche le numéro de la page de code active.
CHDIR          Modifie le répertoire ou affiche le nom du répertoire actif.
CHKDSK         Vérifie un disque et affiche un rapport d’état.
CHKNTFS        Affiche ou modifie la vérification du disque au démarrage.
CLS            Efface l’écran.
CMD            Exécute une nouvelle instance de l’interpréteur de commandes de
               Windows.
COLOR          Modifie les couleurs du premier plan et de l’arrière-plan de la
               console.
COMP           Compare les contenus de deux fichiers ou groupes de fichiers.
COMPACT        Modifie ou affiche la compression des fichiers sur une
               partition NTFS.
CONVERT        Convertit des volumes FAT en volumes NTFS. Vous ne pouvez pas
               convertir le lecteur en cours d’utilisation.
COPY           Copie un ou plusieurs fichiers.
DATE           Affiche ou définit la date.
DEL            Supprime un ou plusieurs fichiers.
DIR            Affiche la liste des fichiers et des sous-répertoires d’un
               répertoire.
DISKPART       Affiche ou configure les propriétés d'une partition de disque.
DOSKEY         Modifie les lignes de commande, rappelle des commandes Windows,
               et crée des macros.
DRIVERQUERY    Affiche l'état et les propriétés du pilote de périphérique en
               cours d'utilisation.
ECHO           Affiche des messages ou active/désactive l'affichage des
               commandes.
ENDLOCAL       Stoppe la localisation des modifications d'environnement dans
               un fichier de commandes.
ERASE          Supprime un ou plusieurs fichiers.
EXIT           Quitte l'interpréteur de commandes (CMD.EXE).
FC             Compare deux fichiers ou groupes de fichiers et affiche
               les différences.
FIND           Recherche une chaîne de caractères dans un ou plusieurs
               fichiers.
FINDSTR        Cherche des chaînes dans les fichiers.
FOR            Exécute une commande sur chaque fichier d'un ensemble de
               fichiers.
FORMAT         Formate un disque devant être utilisé avec Windows.
FSUTIL         Affiche ou configure les propriétés du système de fichiers.
FTYPE          Affiche ou modifie les types de fichiers utilisés dans les
               associations d'extensions.
GOTO           Indique l'exécution d'un fichier de commandes pour une ligne
               identifiée par une étiquette.
GPRESULT       Affiche les informations de stratégie de groupe pour un
               ordinateur ou un utilisateur.
GRAFTABL       Permet à Windows d'afficher un jeu de caractères en
               mode graphique.
HELP           Affiche des informations sur les commandes de Windows.
ICACLS         Afficher, modifier, sauvegarder ou restaurer les listes de
               contrôle d'accès pour les fichiers et les répertoires.
IF             Effectue un traitement conditionnel dans un fichier de
               commandes.
LABEL          Crée, modifie ou supprime le nom de volume d'un disque.
MD             Crée un répertoire.
MKDIR          Crée un répertoire.
MKLINK         Créer des liens symboliques et des liens physiques
MODE           Configure un périphérique du système.
MORE           Affiche la sortie écran par écran.
MOVE           Déplace un ou plusieurs fichiers d'un répertoire
               à un autre.
OPENFILES      Affiche les fichiers partagés ouverts à distance par les
               utilisateurs.
PATH           Affiche ou définit le chemin de recherche des fichiers
               exécutables.
PAUSE          Interrompt l'exécution d'un fichier de commandes et affiche un
               message.
POPD           Restaure la valeur précédente du répertoire actif enregistrée
               par PUSHD.
PRINT          Imprime un fichier texte.
PROMPT         Modifie l'invite de commande de Windows.
PUSHD          Enregistre le répertoire actif puis le modifie.
RD             Supprime un répertoire.
RECOVER        Récupère l'information lisible d'un disque défectueux.
REM            Insère un commentaire dans un fichier de commandes ou
               CONFIG.SYS.
REN            Renomme un ou plusieurs fichiers.
RENAME         Renomme un ou plusieurs fichiers.
REPLACE        Remplace des fichiers.
RMDIR          Supprime un répertoire.
ROBOCOPY       Utilitaire avancé pour copier les fichiers et les
               arborescences de répertoires
SET            Affiche, définit ou supprime des variables d'environnement
               Windows.
SETLOCAL       Commence la localisation des modifications d'environnement dans
               un fichier de commandes.
SC             Affiche ou configure les services (processus en arrière-plan).
SCHTASKS       Planifie les commandes et les programmes à exécuter sur
               l'ordinateur.
SHIFT          Modifie la position des paramètres remplaçables dans un fichier
               de commandes.
SHUTDOWN       Permet un arrêt local ou distant correct de l'ordinateur.
SORT           Trie les entrées.
START          Ouvre une fenêtre séparée pour l'exécution d'un programme ou
               d'une commande spécifique.
SUBST          Associe un chemin d'accès à une lettre de lecteur.
SYSTEMINFO     Affiche les propriétés et la configuration spécifiques de
               l'ordinateur.
TASKLIST       Affiche toutes les tâches en cours d'exécution, y compris les
               services.
TASKKILL       Termine ou interrompt un processus ou une application en cours
               d'exécution.
TIME           Affiche ou définit l'heure du système.
TITLE          Définit le titre de la fenêtre pour une session CMD.EXE.
TREE           Affiche le graphisme de la structure de répertoire d'un lecteur
               ou d'un chemin d'accès.
TYPE           Affiche le contenu d'un fichier texte.
VER            Affiche la version de Windows.
VERIFY         Demande à Windows de vérifier si vos fichiers sont
               correctement écrits sur le disque.
VOL            Affiche le nom et le numéro de série d'un volume de disque.
XCOPY          Copie les fichiers et les arborescences de répertoires.
WMIC           Affiche les informations WMI dans l'interface de commande
               interactive.

Pour obtenir plus d'informations sur les outils, consultez la référence de
commande en ligne dans l'aide en ligne.

 

Pour changer la couleur:
@echo off
Tapper color x

ipconfig: Configuration IP de Windows

quit: quitter

 


 

 

ftp -n
ftp> open
Vers www.lesite.fr
Connecté à www.nom_domaine.fr.
220 FTP Server ready.
500 'OPTS': command unrecognized.
ftp> quote user ftp
331 Password required for ftp
ftp> quote pass ftp

quit : pour quitter

 

Source pour plus d'information : http://hautrive.free.fr/win98/systeme/commandes-du-dos.html


Date de publication:   09/10/2016 par admin

Dernière modification: le 07/06/2017 07:18:45 par admin

Les cours de PHP sur toutes les facettes.

Les cours de PHP sur toutes les facettes.

Page précédent 147 148 149 150 155 165 166 167 168 Page suivante

Laisser un commentaire





dios1458


zack77 Vendredi 15 Décembre 2017

Aucun commentaire pour le moment concernant le sujet « Les commandes du DOS »!